EELV Brest đŸŒ»

Ensemble, engageons notre territoire dans une transition Ă©cologique et sociale !

Rejoignez le mouvement

Le groupe local

Rencontrons-nous pour identifier comment travailler ensemble !

Adhérez !

Nous avons besoin de votre soutien. Adhérez à prix libre !

Vos élu·e·s

Ils et elles vous représentent au niveau de la ville et de la métropole de Brest.

Actualités

Actus

Soutien au collectif « Stoppons l’extension d’Avel-Vor »

Lire la suite

Actus

La consommation mondialisée a sa nouvelle vitrine à Brest

Primark ouvre ses portes ce mardi Ă  Coat ar Gueven, dans le centre-ville de Brest. Doit-on s'en rĂ©jouir pour l'attractivitĂ© du centre commercial en perte de vitesse depuis plusieurs annĂ©es, ou au contraire, y voir l’avĂšnement d'un Ă©niĂšme magasin de prĂȘt-Ă -porter jetable servant un modĂšle Ă©conomique consumĂ©riste ? Le changement climatique est dĂ©sormais une Ă©vidence pour toutes et tous (mĂȘme si certains avaient du mal Ă  le prĂ©voir) et nos modes de consommation en sont la principale cause. Il nous faut donc dĂšs maintenant nous poser la question de savoir si nous souhaitons continuer Ă  consommer et donc produire toujours plus ou acheter des produits durables et de qualitĂ© ? Une fast fashion Ă  bannir L'enseigne Primark, qui appartient dĂ©sormais Ă  la sociĂ©tĂ© Associated British Foods, multinationale britannique de l'agroalimentaire aux 415 magasins dans le monde entier (dont une vingtaine en France) et au chiffre d’affaires de 8 milliards d’euros, est devenue la troisiĂšme chaĂźne mondiale de prĂȘt-Ă -porter. Son modĂšle Ă©conomique se base sur des volumes de ventes trĂšs importants de vĂȘtements de basse qualitĂ© finalement jetables et soumis Ă  l'Ă©phĂ©mĂšre de la mode. Les habits « tendances » sont fabriquĂ©s principalement en Turquie et en Moldavie, et les vĂȘtements « basiques » sont produits en grandes sĂ©ries en Inde, en Chine, au Vietnam ou au Bangladesh. Dans un contexte de crise Ă©conomique et de forte inflation chacun et chacune s'interroge sur sa consommation, fait des Ă©conomies, parfois mĂȘme sur des choses Ă©lĂ©mentaires de la vie comme l'alimentation ou le chauffage, nous ne pouvons donc que dĂ©plorer l'installation d'un magasin de vĂȘtements de mauvaise qualitĂ© et Ă©phĂ©mĂšres dans un contexte si difficile pour les français et les française. Quels emplois ? Bien sur des emplois seront crĂ©Ă©s, mais quels emplois, dans quelles conditions de travail ? D’anciens employĂ©s de Primark rĂ©vĂšlent des conditions de travail accablantes et le turn-over y est particuliĂšrement important, de l'ordre de 25 %. Des produits de qualitĂ© pour toutes et tous Ce modĂšle de consommation mondialisĂ©e aux antipodes du consommer et produire local n’est pas un modĂšle durable, ni pour les travailleurs, ni pour l’environnement, ni pour les consommateurs. Des alternatives existent, que ce soit les vĂȘtements de seconde main, largement dĂ©mocratisĂ©s par des sites comme Vinted, ou l'achat de vĂȘtement de meilleur qualitĂ© indĂ©modables. ArrĂȘtons de prendre les citoyens pour des consommateurs avides de dĂ©penser tout leur argent dans de l'achat compulsif, Ă  la recherche de plaisirs Ă©phĂ©mĂšres. Reprenons le pouvoir sur notre vie et notre consommation afin qu'elle corresponde Ă  nos rĂ©els aspirations et un bonheur plus durable. Pour tout cela, le Groupe local de EELV Brest dĂ©plore l'installation de ce nouveau grand magasin. Cette installation doit ĂȘtre l'occasion de s'interroger sur nos modes de consommation pour ne plus cĂ©der aux mirages de la chaĂźne mondiale de prĂȘt-Ă -porter.

Lire la suite

Actus

La consommation mondialisée a sa nouvelle vitrine à Brest

Lire la suite

Restons en contact…

… et suivez-nous sur les rĂ©seaux sociaux !